Follow:
Chroniques du logement

Habiter à la campagne

Habiter à la campagne

Depuis que j’ai déménagé à la campagne en juin, j’ai eu le temps de me réhabituer aux petites différences du quotidien. Après tout, j’ai vécu vingt ans en pleine campagne poitevine, dans un petit village de 800 habitants éloigné de tout. Après six ans en ville (entre Poitiers, Glasgow et Stamford), il est temps de retourner aux sources, et donc à la campagne justement ! Si je vois bien quelques inconvénients qui se dessinent à l’horizon, ils sont balayés par les nombreux avantages.

Les inconvénients de vivre à la campagne

[genericon icon=rating-full] Prendre la voiture. Quand tu habites à la campagne, il n’y a rien autour. Du coup, dès que tu veux faire quelque chose, il faut prendre la voiture. Aller au boulot, faire les courses, etc., ça demande une organisation du tonnerre quand on a perdu l’habitude.

[genericon icon=rating-full] Les insectes. Ouvrir ses fenêtres pour aérer, c’est bien. Mais ça fait surtout rentrer des myriades de petites bêtes indésirables (j’ai horreur des mouches et des guêpes, voilà).

[genericon icon=rating-full] Les insectes (bis). À bien y réfléchir, pas besoin d’ouvrir les fenêtres pour que les bêtes se faufilent à l’intérieur. Ils sont partout, un véritable fléau.

[genericon icon=rating-full] Les gens. Bon, je chipote mais c’est juste que certains de mes élèves habitent dans le même village que moi. J’en ai croisé plusieurs au cours de l’été alors que j’allais chercher du pain au village shop à moitié en pyjama (chose que je n’ai étonnement jamais faite à Stamford).

Les avantages de vivre à la campagne

[genericon icon=rating-full] Le calme. A côté de mon appartement à Stamford, il y a des travaux. Huit maisons en construction, vous imaginez bien le bordel monstre que ça fait. Surtout que c’est littéralement devant mes fenêtres. Il y a aussi le passage des voitures et le passage des élèves qui vont à/quittent l’école. Sans oublier le Wine Bar et le Tobie Norris, deux pubs situés pile en face de chez moi. Avec eux, les soirées sont longues et bruyantes. Même si au bout de deux ans j’ai fini par m’habituer au bruit, j’avoue qu’avoir troqué bruits de la ville contre pépiements d’oiseaux est une chose très sympa.

[genericon icon=rating-full] L’absence de lumière. Il n’y a rien de pire que la lumière de ville. Vue l’absence de volet aux fenêtres britanniques, il faut vite s’habituer à cette constante luminosité si on espère dormir. Aucun souci à la campagne, où il n’y a d’autre lumière que celle de la Lune.

[genericon icon=rating-full] La gentillesse des gens. Qui dit village, dit proximité avec la population. Quand je me balade, les gens me disent bonjour. C’est super appréciable, même si je suis à moitié en pyjama et que j’aimerais être invisible.

[genericon icon=rating-full] Faire moins d’achats superflus. Ça, c’est une conséquence directe de devoir prendre la voiture pour se déplacer. Habiter dans un village à la campagne, c’est être sujette à beaucoup moins de tentations. Avec un peu de chance, je vais réussir à faire des économies.

[genericon icon=rating-full] Étendre son linge. J’avais réussi à m’habituer à l’utilisation du sèche-linge. J’admets cependant qu’étendre son linge dehors n’a pas la même saveur. C’est tout bête mais qu’est-ce que c’est chouette.

[genericon icon=rating-full] Avoir un jardin. Il n’y a rien de plus plaisant que de profiter du jardin pour bouquiner dans l’herbe ou déjeuner à l’extérieur.

Tout ça pour dire que…

Il y a quelques jours, j’ai passé une nuit dans mon ancien appartement. J’ai bien senti la différence entre ma campagne tranquille de Ketton et la ville bruyante qu’est Stamford. C’est assez drôle d’ailleurs, avant de déménager, je trouvais la vie à Stamford absolument parfaite. Et bien, après trois mois à la campagne, j’ai changé d’avis. Je ne sais pas si c’est que je deviens vieille mais la ville ne semble plus faite pour moi..

Bref, la grande nouvelle c’est que je ne retourne pas à Stamford à la reprise du boulot (demain :D). La famille m’a proposé de rester, ce que j’ai accepté avec joie. Certes, il va falloir que je prenne la voiture pour aller bosser, mais je vais vivre seule. Et il n’y a rien de mieux à mes yeux. Et puis franchement, entre un appart’ sans jardin à partager avec deux autres personnes et un cottage avec jardin où je peux vivre SEULE, le choix est très vite fait.

Promis, le fait que j’ai accès à Netflix et à Amazon Prime n’est absolument pas entré en ligne de compte (quoique…). Plus sérieusement, je ne vois que des avantages à rester vivre à Ketton. J’espère juste qu’il ne va pas neiger cet hiver, car conduire en Angleterre, no problem, mais conduire en Angleterre sous la neige, NO WAY.

Quelques photos

C’est l’occasion de partager quelques photos de mon nouveau chez-moi. Pour le moment, vous n’aurez le droit qu’à quelques clichés de l’extérieur, car l’intérieur n’est pas encore décoré à mon goût. Bon, je mets juste une photo de mon reading spot préféré. Maintenant que je sais que je vais rester un peu plus longtemps, je vais faire de cet endroit le mien !

Bon dimanche à tous !

Habiter à la campagne Habiter à la campagne Habiter à la campagne Habiter à la campagne

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

24 Commentaires

  • Reply Em

    Oh mais c’est tellement mignon ! Je comprends que tu veuilles y rester 🙂 (sans avoir été influencée par Netflix et Amazon of course… ;))
    Je pense que j’aurai du mal à reprendre la voiture pour tout faire… Mais la vie en capitale est totalement différente (et je suis une citadine qui préfère la ville à la campagne, même si tu me donnes vraiment envie de m’échapper quelques jours loin de tout avec ton article !).
    Bonne installation ! xx

    11 septembre 2016 at 10:22
    • Reply Ophélie G.

      J’avoue que ça m’a fait bizarre de reprendre la voiture, mais je m’y suis très vite fait ! Et puis mon nouveau village n’est qu’à quelques kilomètres de Stamford, donc je ne perds pas non plus un temps fou à me déplacer. 🙂 Si j’ai réussi à te donner envie de campagne, je suis plus que ravie ! Rien de tel pour se ressourcer.
      Merci !! xx

      11 septembre 2016 at 11:05
  • Reply Estelle - Curiosity Escapes

    Ohhh mais non tu ne deviens pas vieille. J’ai quitté le brouhaha de Lyon dès mon premier CDD après mes études pour m’installer dans un petit village. Ma qualité de vie a totalement changé. Aujourd’hui j’ai acheté une maison, à la campagne toujours, dans un joli village en pierres, le genre de village que j’adore visiter en tant que touriste. Les avantages de la campagne dépassent largement les inconvénients.
    C’est trop cool tu vas avoir ton propre logement.

    11 septembre 2016 at 11:33
    • Reply Ophélie G.

      Je ne peux qu’être d’accord, les avantages font rapidement oublier les inconvénients ! La qualité de vie est tellement plus sympa à la campagne, ce serait dommage de s’en priver.
      Oui, c’est franchement le pied d’avoir un chez-moi, rien qu’à moi toute seule ! xx

      11 septembre 2016 at 16:47
  • Reply Aemilia

    Team campagne sans aucun scrupule ! (et quelle adorable maison ♥)

    11 septembre 2016 at 19:03
    • Reply Ophélie G.

      Youhou ! On va monter un fan club « Blogueuses de la campagne » ! 😀 xx

      11 septembre 2016 at 21:33
  • Reply Marion

    Tout à fait d’accord!!!! J’ai toujours été une fille de la ville! Puis j’ai commencé à changer d’avis à Lowestoft, et je suis définitivement devenue une fille de la campagne en Australie! Tes photos sont vraiment jolies! Vivement que je repasse par l’Angleterre (dans une semaine jour pour jour!!! :D)

    12 septembre 2016 at 09:26
    • Reply Ophélie G.

      Ohhh tu vas où en Angleterre ?? xx

      12 septembre 2016 at 15:46
  • Reply Frenchie au Canada

    Super, quelle chance! Pour ma part je pense toujours que je suis une fille des villes mais finalement j’adore ma petite « ville » de campagne au milieu des montagnes…
    Il est trop mignon ce cottage en plus. Et rouler sur la neige, pas de pb si tu as les bon pneus

    12 septembre 2016 at 17:31
    • Reply Ophélie G.

      J’avoue que le terme « ville » est vraiment relatif ! Stamford est considérée comme une petite ville (ou un « town ») avec ses 19.000 habitants ! Mais que ce soit Ketton ou Stamford, j’aime la campagne anglaise !
      Pour la neige, je verrais bien, mais je n’ai pas hâte du tout ! 😀 xx

      14 septembre 2016 at 09:38
  • Reply MamzelDree

    Oh mais c’est super joli ! 🙂
    Tu vas te plaire là !
    C’est clair que la campagne a du bon, et pareil, accrocher mon linge dehors et profiter du jardin… ça fait toute la différence ! <3

    13 septembre 2016 at 09:51
    • Reply Ophélie G.

      T’as vu ça ?! Je ne me voyais pas du tout retourner sur Stamford après avoir autant apprécié le calme de la campagne.. 😀 xx

      14 septembre 2016 at 09:40
  • Reply lacourseauxmots

    J’aime beaucoup passer du temps à la campagne ! Mon père a une petite maison dans un village du Limousin, et j’aime toujours autant aller lui rendre visite quelques jours. Je me sens beaucoup plus légère ! Par contre, y vivre, je ne sais pas si j’en serais capable ! :p

    13 septembre 2016 at 16:30
    • Reply Ophélie G.

      J’ai l’impression qu’il y a vraiment des gens de la ville, et des gens de la campagne ! Les uns aiment bien passer du temps chez les autres, mais pas sur de la longue durée.. Perso, j’adore aller dans les grandes villes, mais seulement pour quelques jours ! xx

      14 septembre 2016 at 09:49
  • Reply Anaïs

    Oh mon dieu je craque totalement! Tu vas rire mais quand tu m’as dit que tu restais vivre chez eux, c’est exactement ce que j’imaginais :D! Tellement cuuuuuute ♥.
    Sinon, j’approuve à 80 milles % la vie à la campagne :p!

    Bisouuuus chaton ♥.

    13 septembre 2016 at 23:31
    • Reply Ophélie G.

      T’as vu ça ?! Le petit cottage rêvé, sorti tout droit d’un conte de fée ! *-* ♥

      14 septembre 2016 at 09:59
  • Reply Marie

    Oh, c’est tellement joli ! J’espère être dans une situation comparable à la tienne : j’ai appris Lundi que j’avais une place à Hitchin, dans le Hertfordshire, et l’école vient tout juste de m’envoyer un mail. *tension*
    Encore une fois, j’adore tes photos (tu as pris des cours de photographie, ou c’est juste du talent ?)
    Booon, je retourne à mes bagages…

    14 septembre 2016 at 10:21
    • Reply Ophélie G.

      Oh mais c’est génial ça ! 😀 😀
      Tu es mignonne, mais c’est surtout ce que je prends en photo qui est joli ! En tout cas merci, ça me touche énormément ! ♥♥♥
      Bon courage pour ça ! 😀 xx

      15 septembre 2016 at 15:56
  • Reply teabeestrips

    Ton cottage donne vraiment envie. Profite en bien

    14 septembre 2016 at 14:49
    • Reply Ophélie G.

      Merci ! 😀 T’inquiète pas, je compte bien en profiter ! xx

      15 septembre 2016 at 15:56
  • Reply Elodie

    Elle est super mignonne cette maison, je pense que j’aurais fait le même choix que toi 🙂

    14 septembre 2016 at 17:16
  • Reply Kantutita - Birds and Bicycles

    Que cela a l’air charmant ton cottage! Avec ces vieilles pierres…
    Je comprends que tu aies fait ce choix 😀 si tu peux avoir ta place à toi c’est plus confortable qu’une coloc (j’ai donné pour les colocationss, c’est hyper sympa mais…) Et si ça peut te consoler, je vis en ville mais avec une colonie d’araignées aussi 😉 J’ai même retrouvé un ESCARGOT accroché à mon plafond une fois (je vis au 2ème étage pourtant..) Les insectes et leurs amis sont partout!
    Oh et ils n’ont pas des pneus neige en Angleterre?!

    15 septembre 2016 at 08:24
    • Reply Ophélie G.

      Contente de voir que ce n’est pas que chez moi ! Je n’ai pas encore eu d’escargot, mais un mille-pattes (l’horreur absolue à mes yeux).
      Je pense qu’ils ont les pneus adéquats, c’est juste que j’ai de mauvais souvenirs de la conduite sur la neige.. Enfin bon, ça remonte à l’année où j’ai eu mon permis, alors ça date ! xx

      15 septembre 2016 at 16:05

    Laisser un commentaire