Follow:
Go Green in England

Go green in England

Go Green in England

Aujourd’hui débute une nouvelle série d’articles que j’ai intitulée « Go Green in England ». En début d’année dernière, je vous ai fait part de ma volonté de changer ma manière de consommer certaines choses du quotidien, puis du bilan après quelques mois. J’aspire à un mode de consommation plus sain, mais surtout plus respectueux de l’environnement et de moi-même.

Changer de vie

Ce sont notamment certains blogs qui m’ont poussée à réfléchir à la façon dont je voulais vivre ma vie. Aujourd’hui, les normes sociales nous poussent à un consumérisme qui a de quoi effrayer mais qu’on a pourtant du mal à éviter. Je pense notamment au blog de Julie, Friendly Beauty, à celui de Victoria, Mango and Salt, et depuis peu celui de Natasha, Échos verts. Ces blogs m’ont vraiment poussée à réfléchir et à repenser mon quotidien pour qu’il soit en adéquation avec mes convictions les plus profondes.

Cette volonté de changer mon mode de consommation évoquée dans ces deux premiers articles ne m’a pas lâchée. J’ai fait un point après quelques mois, et je suis plutôt fière du progrès que j’ai fait. Il me reste un très long chemin à parcourir avant de parvenir à mes fins, mais c’est en bonne voie. J’y vais lentement mais sûrement, comme on dit.

Faire face à certaines contraintes

Face à mes démarches, deux problèmes principaux se posent. Je pourrais d’ailleurs parler de contraintes plus que de problèmes.

Le premier, c’est que, comme vous le savez, je suis expatriée. Or, même si je compte bien rester vivre en Angleterre, je ne sais pas où je serai dans quelques mois. Cela me pose problème dans la mesure où je ne peux pas forcément faire l’acquisition d’un tas de choses qui certes, me seraient utiles maintenant, mais dont il faudrait me défaire dans quelques mois, faute de moyen de les trimbaler partout avec moi. Je pense à des choses toutes bêtes, comme des bocaux par exemple. Certes, c’est bien pratique, mais ça va faire lourd dans la valise quand je devrais changer de ville.

Le second problème, c’est que je suis expatriée en Angleterre. Si les magasins bios et marchés bio connaissent un véritable essor en France, ce n’est pas le cas ici. Attention, je ne dis pas que ça n’existe pas ! Quelqu’un qui habite sur Londres aura beaucoup plus de facilité à trouver des boutiques bio. Dans les villes comme Stamford, c’est une autre histoire. Même si on a une petite boutique spécialisée dans les produits bios et naturels, je n’y trouve pas tout non plus.

Go Green in England

C’est ainsi que m’est venue l’idée de créer cette rubrique. Jusqu’à présent, je n’ai pas trouvé de blog d’expat qui traite de ce vaste sujet. Je ne dis pas que les expats ne se soucient pas du problème, mais ils n’en parlent pas. Je me suis dit que c’était donc l’occasion de partager mes découvertes liées à tout ça, afin que d’autres expats en Angleterre ne se sentent pas dépaysés.

Puisque la thématique générale de ce blog est le Lifestyle, autant en profiter pour partager mes démarches au quotidien, aussi petites soient-elles.

Voilà pour ce billet d’introduction à la nouvelle rubrique « Go Green in England ». Les prochains articles à ce sujet sont déjà en phase de réflexion, et j’espère pouvoir vous les soumettre dès que possible. Échanger avec vous sur ce sujet est toujours quelque chose qui me passionne, et j’ai hâte d’avoir votre avis.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

6 Commentaires

  • Reply Camomille

    C’est super! Je ne peux que saluer ta démarche, étant dans la même depuis quelques années. C’est une très bonne idée que d’en parler sous un angle d’expat! Quand j’étais en Erasmus je n’étais pas encore là dedans mais je me souviens que le bio était moins présent et qu’il y avait des sacs plastiques PARTOUT! Mais depuis 2009 ça a dû évoluer 🙂

    2 avril 2017 at 15:00
    • Reply Ophélie G.

      Merci ma belle ! Je pense que ça peut être utile si jamais d’autres expats au Royaume-Uni s’intéressent au sujet.. Pour les poches plastiques, elles sont payantes maintenant. Malheureusement, beaucoup de gens en achètent toujours.. Perso, j’ai toujours un ou deux tote bags qui traînent dans le coffre de la voiture pour éviter d’avoir à en acheter ! xx

      4 avril 2017 at 12:40
  • Reply teabeestrips

    Même à Manchester il n’est pas facile de trouver des magasins bios. Je commande mes fruits/légumes chez un groupe d’agriculteurs à côté de Manchester. Ils me livrent dans des cagettes qu’ils récupèrent à chaque livraison. Du coup mes végétaux ne sont plus emballés dans 15 milles sacs plastiques. Je réutilise tous les bocaux avec capuchon (petits ou grands style moutarde, mayo etc pour stocker mes produits ou mes desserts fait maison). En plus c’est pratique car on peut les amener au boulot. Sinon j’achète pas mal de légumes secs (comme les lentilles) en vrac et je les mets dans les anciennes bouteilles de Whisky (que mon chéri a fini).

    4 avril 2017 at 15:24
    • Reply Ophélie G.

      C’est le problème de Stamford, c’est un peu trop isolé pour que de tels services soient accessibles.. C’est une super idée le coup des bouteilles de Whisky ! xx

      4 avril 2017 at 17:50
  • Reply Anaïs

    Ah je suis contente que cette nouvelle catégorie voit le jour! J’ai hâte de voir les futurs articles,qui pourront même donner des idées aux non-expat et autres petits français :p!

    28 avril 2017 at 18:45
    • Reply Ophélie G.

      Je suis contente que ça te plaise mon chaton ! Et si ça peut aider d’autres gens, tant mieux ! 😀 xx

      2 mai 2017 at 12:41

    Laisser un commentaire