Follow:
Ecosse

Sur les traces de J.K. Rowling à Édimbourg

Edimbourg #3 : Sur les traces de J.K. Rowling

Location: Edimbourg

Sur les traces de J.K. Rowling

Mardi, c’était un peu le jour glande. Comme le lendemain on avait un tas de trucs de prévu, on s’est dit qu’on allait pas trop s’épuiser pour rien. Après un peu de shopping, on a marché jusque dans la vieille ville (Sarah habite assez « loin », il faut une quarantaine de minutes de marche pour y parvenir) où on a décidé d’aller déjeuner à The Elephant House (21 George IV Bridge), réputé parce que J. K. Rowling y a passé du temps lorsqu’elle écrivait Harry Potter dans les années 1990.

C’est probablement la seule étape « touriste » (avec la suivante) qu’on a fait pendant la semaine ! Pour être honnête, cet endroit n’a rien de spécial. C’est mignon, je suis contente d’y être allée, mais je n’y retournerai pas.

Greyfriars Kirkyard

Sans surprise, on est allées faire un tour au Greyfriars Kirkyard (sur Candlemaker Row), juste à côté. Tous les fans d’Harry Potter le savent, J. K. Rowling s’est inspirée de certains noms dénichés ça et là sur les vieilles tombes décrépies. Nous sommes donc parties à la recherche de celle de McGonagall (qui en fait, était un homme) et de celle de Thomas Riddell (Tom Jedusor en VF). Et comme on a été chanceuses, on a même trouvé celle de Sirius Black (bon okay, c’était pas une vraie, mais c’était top quand même) ! A part ça, c’est un joli cimetière, avec de superbes pierres tombales (oui, j’aime les cimetières : c’est relaxant, et souvent très vide).

Afternoon Tea at Clarinda’s

Après cette balade que certains trouveraient glauque, on est allées à Blackwell’s (53-59 South Bridge), une jolie librairie, d’où nous sommes ressorties un peu plus encombrées (un peu, c’est une manière gentille de dire très). Mais c’est des livres, alors aucun remord ! Sarah voulait absolument me faire découvrir un tea shop alors comme c’était l’heure (oui, on a vraiment glandé ce jour-là), on est allées sur Royal Miles, au Clarinda’s. Cet endroit est charmant, typiquement écossais : un papier peint fleuri, des nappes brodées, des vases de fleur, de la porcelaine vintage. On y trouve un grand choix de boissons et de pâtisseries qui mettent l’eau à la bouche. On a opté pour du Scottish Breakfast Tea accompagné de scones (nature pour moi, aux fruits pour Sarah), de beurre et de confiture de framboises. C’était vraiment délicieux. On y a rencontré un Erasmus français et sa mère, avec qui on a bien discuté de voyages (je VEUX aller en Norvège).

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire