Follow:
Chroniques anglaises

Chroniques anglaises #5 : De la joie de franchir un cap linguistique

Deux nouvelles semaines viennent de s’écouler, voici donc venu le temps d’un nouvel article des Chroniques Anglaises ! Cette rubrique toute récente a pour but de vous faire plonger au coeur de mon quotidien en Angleterre. Le contenu en est toujours très hétéroclite : des pensées, du bavardage, des photos, des anecdotes, mais aussi des liens dénichés récemment. Au programme du jour : un cap linguistique franchi, des balades automnales et des photos en vrac. Bonne lecture !

De la joie de franchir un cap linguistique

Le paragraphe qui suit fait écho à l’un des articles de Mathilde dans lequel il est question d’une chose : de la magie de se rendre compte de ses progrès en anglais quand on commence à comprendre instinctivement les paroles de chansons.

En deux en Angleterre, j’ai dû passer trois coups de fil administratifs. Je déteste tellement ça que j’ai même renoncé à installer l’application Lloyds sur ma tablette car il fallait passer par le service téléphonique pour confirmer son identité.

Si je vous raconte ça, c’est pour amener la conversation sur une prise de conscience que j’ai récemment eue. Pour Mathilde, on réalise qu’on a fait du progrès en anglais quand on réalise qu’on comprend les paroles d’une chanson sans le moindre effort. Pour moi, le déclic s’est fait lorsque passer un coup de fil ne me dérangeait plus.

Ce n’est pas quelque chose de nouveau, j’ai toujours eu horreur de devoir parler au téléphone quand il ne s’agit pas de proches. Prendre un rendez-vous, demander une information… La moindre petite nécessité téléphonique m’a toujours mis mal à l’aise. Alors en Angleterre, c’était pire. La faute à la « barrière de la langue » certainement. Pourtant, je comprends très bien l’anglais parlé. Après deux ans en Angleterre, vous devez vous en douter.

Mais voilà, il y a quelques jours, j’ai pris conscience de ma propre progression : j’ai textoté une mère d’élève pour lui dire que je l’appellerai le soir même. Quand je l’ai appelée, je n’ai pas ressenti le stress habituel quand ça sonnait, ni même quand elle a décroché. C’est un peu idiot à dire, mais ça m’a fait sourire. Il n’y a pas de petites victoires comme on dit !

Bref, j’ai pris conscience d’avoir franchi un cap, un vrai. Je suis à l’aise au téléphone. Du moins, en Angleterre.

Les sorties du weekend

Mon amie Sandra me rendait visite le weekend dernier. C’était l’occasion d’aller visiter la Burghley House (de la revisiter, dans mon cas). Il y avait une superbe exposition florale, qui m’a beaucoup plu. Je vous en reparlerai dans la semaine, mais si vous voulez jouer les curieux, Sandra a rédigé un superbe article sur le sujet (en anglais).

On a profité d’un dimanche plutôt ensoleillé pour aller explorer la campagne près de chez moi… Balade qui s’est terminée en ramassage intensif de mûres sauvages. On a passé plus d’une heure les mains dans les ronces et le dos qui cramait au soleil, mais le résultat en valait la chandelle : 1.577 kilos de petits fruits ramassés. Miam miam ! Mes doigts ont souffert. Note pour moi-même : à défaut d’être douée/prudente, mettre des gants..

Si vous me suivez sur Twitter ou sur Instagram (si ce n’est pas le cas, je vous invite à le faire :p), vous avez pu voir mes talents culinaires à l’œuvre puisque j’ai commenté la confection de confiture en live. C’était une première pour moi, et je ne suis pas convaincue du résultat. Seul problème, je n’aime pas la confiture donc je ne peux pas la goûter.. #mavieestdure

Dans mon téléphone

Une fois n’est pas coutume, j’ai pris plein de photos avec mon portable ces deux dernières semaines. Je vais essayer de tenir ce rythme, car c’est sympa. Ne vous attendez pas à de grands clichés, elles n’ont pas été modifiées (sauf sur Instagram). Alors c’est parti pour une petite série de photos.

☞ 1,577kgs de mûres sauvages // Préparer les ingrédients // L’odeur de mûres envahie la cuisine ☜

☞ Un joli tapis de feuilles // Un goûter plaisir : le Sticky Toffee Pudding // Les courses aux couleurs de l’automne ☜

☞ Poubelle marrante #1 // STOP EATING ANIMALS // Poubelle marrante #2 ☜

☞ Follow me on Instagram 


Bon dimanche à tous ! ♥

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

4 Commentaires

  • Reply Anaïs

    Une fois de plus, je suis conquise par ta chronique ♥. Je gouterai bien la confiture moi, qui à l’air délicieuse :D!
    Et félicitation pour ton coup de fil without stress :D!

    16 octobre 2016 at 17:49
    • Reply Ophélie G.

      Merci mon Chaton ! Ça me touche que tu aimes mes chroniques. ♥ Je t’en garde un pot alors ! 😀
      Ahah, merciiii ! xx

      16 octobre 2016 at 20:31
  • Reply Kantutita - Birds and Bicycles

    Sympa la récolte de mûres et ces petites chroniques!
    Et bravo pour l’anglais… Ah le téléphone!!! Moi c’est con mais c’est au Québec que je n’ose pas passer de coup de fil, j’ai peur de mal comprendre mon interlocuteur… J’engage mon mec qui a une meilleure oreille pour faire les réservations. 😛
    Bon et je te suis sur insta du coup oh oui montre nous plein de photos de ta vie en Angleterre!!
    Des bises à toi

    18 octobre 2016 at 12:13
    • Reply Ophélie G.

      J’avoue que je ne sais pas si je serais capable de faire une réservation par téléphone par contre ! :p Je préfère me déplacer et parler de vive voix.. xD
      Je suis contente que mes chroniques te plaisent. 🙂 xx

      18 octobre 2016 at 16:03

    Laisser un commentaire