Follow:
Norvège

Dans le centre d’Oslo – Part I

Dans le centre d'Oslo - Part I

Location: Oslo

Choisir la manière dont j’allais vous livrer mes aventures norvégiennes a été un véritable calvaire. Après un premier article sur mes premières impressions, devais-je vous présenter la ville au jour le jour ? Ou plutôt par genre d’activité ? J’ai tranché en décidant de rédiger plusieurs articles selon les quartiers de la ville. Car ce n’est décidément pas ce qui manque à Oslo.

C’est dans le quartier principal, Sentrum, que commence donc la balade. On a eu énormément de chance, le temps a été plus que clément durant tout notre séjour. Si le Lonely Planet indiquait que le mois de mars était en général froid à Oslo, les températures locales étaient d’un peu plus de dix degrés Celsius, avec un ciel bleu incroyable.


Le Centre d’Oslo – Part I

Opéra d’Oslo

Une fois nos Pass 48h obtenus (quelque chose de magique qui permet d’accéder gratuitement aux musées et aux transports en commun dans la ville), nous avons commencé par un point fort situé à deux pas de l’Office de tourisme : l’Opéra (Den Norske Opera og Ballett). C’est un bon point de départ, puisque l’on peut monter en haut de ce superbe exemple d’architecture moderne et profiter ainsi d’une vue panoramique remarquable sur la ville d’Oslo et du fjord. Si vous prévoyez de vous y rendre un jour de grand soleil, prévoyez les lunettes de soleil : tout est d’un blanc immaculé et ça pique un peu les yeux.

De l’Opéra, on peut aussi voir la très jolie sculpture inspirée du tableau de Caspar David Friedrich, Das Eismeer (La mer de glace en français), intitulée She Lies, réalisée par Monica Bonvicini. Cette scultpure 3D, faite d’acier et de verre, est une installation permanente qui flotte au gré des marées et du vent. On s’en est rendu compte en voyant qu’à plusieurs jours d’intervalle, la sculpture n’avait pas la même position… Je ne saurai pas dire pourquoi, mais j’ai trouvé cette installation très poétique, avec l’eau et le soleil qui s’y reflétaient.

Oslo Opera Oslo Opera Oslo Opera

Oslo Rådhus

En chemin pour le Palais Royal et la Galerie Nationale, vous pouvez entrer dans l’hôtel de ville, Oslo Rådhus. Je suis d’accord, ce n’est pas le premier truc qu’on pense à aller voir quand on découvre une nouvelle ville. D’autant plus que l’hôtel de ville d’Oslo, vu d’extérieur, n’est pas particulièrement beau (ce n’est que mon avis, hein) : deux grandes tours rectangulaires qui s’élèvent, monstrueuses, de chaque côté d’un troisième bâtiment aux mesures bien plus modestes, tout ça en briques marrons. Ajoutez à ça un vigile peu aimable, et vous avez une idée d’ensemble. Pourtant, la visite vaut largement le coup : l’hôtel de ville est un des plus jolis bâtiments que j’ai pu voir dans la ville. Un véritable joyau dissimulé. Quand on y entre, la première chose qui frappe, c’est cette impression de vide. Le hall est grand, très grand, et haut de plafond, mais il est totalement vide. Le regard est du coup attiré par la seule source de couleurs : de gigantesques fresques colorées s’étalent sur les murs, faisant ressortir le sol de marbre.

Le hall n’est pas le seul intérêt de cet hôtel de ville un peu particulier : on peut monter au premier étage et faire un tour dans une suite de salles joliment décorées, de manière très épurée, avec une sublime vue sur le fjord d’Oslo. Les grandes fenêtres laissent entrer une jolie lumière d’ailleurs. Gros coup de cœur pour les deux portraits du Roi et de la Reine de Norvège, peintes de façon peu-traditionnels (on dirait sincèrement deux zombies sur ces tableaux).

Oslo Rådhus Oslo Rådhus Oslo Rådhus Oslo Rådhus Oslo Rådhus Oslo Rådhus Oslo Rådhus Oslo Rådhus Oslo Rådhus

Galerie Nationale

L’intérêt de la Najsonalgalleriet d’Oslo, c’est bien évidemment la présence du tableau Skriet (Le Cri) d’Edvard Munch (1893). Je pense que tout le monde le sait maintenant, mais au cas où : cette œuvre ne se situe pas dans le Musée Munch d’Oslo, dédié à l’artiste norvégien. C’est d’ailleurs un peu de la triche, car rien ne le précise. Tous les guides qui sont passés entre nos mains mettent ce tableau en avant quand est mentionné le Musée Munch. or, vu le prix que coûte l’entrée dans ce dernier, ça m’énerverait d’avoir la mauvaise surprise de ne pas pouvoir voir cette œuvre impressionniste.

Ce musée est plutôt bien organisé, puisqu’il vous invite à une découverte chronologique des différents courants artistiques. J’y ai découvert (non sans surprise) certaines œuvres mentionnées dans mon mémoire l’année dernière, parmi de grands noms : Cézanne, Monet, Delacroix, Goya, etc. Et bien évidemment, Le Cri. C’est d’ailleurs marrant que ce soit l’œuvre la plus connue car certaines sont bien plus jolies.

Oh et j’y pense : quelqu’un sait-il pourquoi les statues gréco-romaines ont toutes le nez cassé ? Au British Museum de Londres, ou encore au Kelvingrove Museum de Glasgow, c’est pareil..

Najsonalgalleriet Najsonalgalleriet Najsonalgalleriet Najsonalgalleriet

Le Palais Royal

Je crois que quand on google « Oslo », on tombe systématiquement sur une photo de cette longue rue piétonne qui se termine par le Slottet, la résidence officielle de la famille royale de Norvège. Impossible donc d’y échapper. J’ai trouvé ça très étonnant que le Palais se dresse comme ça, au milieu d’un parc dans lequel on peut accéder sans problème.

L’architecture, qui date de la première moitié du XIXe siècle, est surprenante et une fois encore, on retrouve un certain minimaliste – pas de fioritures, de pierres sculptées typiques de certains de nos jolis bâtiments français. Des murs vides, bien que colorées, des fenêtres régulières que rehausse une ribambelle de colonnes tout droit sorties du Disney Hercules. J’admets que tout ça a un charme bien particulier. Excusez l’amas de neige sur les photos, je ne sais pas pourquoi il a été accumulé là, en plein au milieu, sur les marches qui permettent d’accéder au palais (c’est moche).

Slottet Slottet Slottet

Aker Brygge

J’adore la résonance de la langue norvégienne. Aker Brygge, c’est un coin super sympa du centre-ville qui se trouve sur les quais. On y trouve notamment le Musée d’Art Contemporain (Museet for samtidskunst) que nous n’avons pas visité (une seule galerie par jour, c’est largement suffisant pour les piètres amateurs d’art que nous sommes). C’est pourtant un très joli endroit vers lequel se balader, surtout en fin de journée. Le soleil entamait sa descente et le ciel semblait enluminé. Je crois que j’ai un peu compris ce que les voyageurs entendent quand ils parlent de la lumière du nord.

Les bâtiments sont super modernes (le musée en lui-même vaut le détour), et on trouve un tas de marchands de glace dans les parages – sans oublier un bistro français ! De là, on a une jolie vue sur le port d’Oslo, avec l’hôtel de ville ou encore la forteresse en arrière-plan. Et si on se retourne, c’est le Fjord d’Oslo qui s’étend devant nos yeux. Au loin, on voit les îles du Fjord, et les petites maisons colorées qui se dessinent le long des côtes – j’attendais avec impatience de pouvoir voir ce genre de demeures, j’étais ravie.

Aker Brygge Aker Brygge Aker Brygge Aker Brygge Aker Brygge Aker Brygge Aker Brygge Aker Brygge

Et voilà pour ce premier vrai article sur la jolie ville d’Oslo. Pour éviter que cet article ne soit trop long (il y a beaucoup de choses à faire/à voir dans le centre), je vais le découper en deux parties. Du coup, la seconde partie arrivera la semaine prochaine. 🙂 J’espère que tout ça vous aura plus en tout cas.

Vous êtes déjà allé à Oslo ? C’était comment ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

4 Commentaires

  • Reply Sabrina

    Superbe ville en tout cas Oslo, ça me donne vraiment envie d’y aller en tout cas

    1 avril 2016 at 09:30
    • Reply Ophélie G.

      Ça vaut vraiment le coup pour quelques jours ! xx

      1 avril 2016 at 10:08
  • Reply Anaïs

    Waow! J’ai hâte de continuer la visite :D!

    6 avril 2016 at 18:28
    • Reply Ophélie G.

      En espérant que la suite te plaise autant ! 😀 ♥

      8 avril 2016 at 12:41

    Laisser un commentaire