Follow:
Sur le voyage

Mes astuces pour voyager léger et sans stress

Voyager léger et sans stress

Je ne sais pas pour vous, mais je déteste être surchargée quand je pars en vacances. Que ce soit quatre jours en Angleterre ou plusieurs semaines en France, j’essaye toujours d’être la plus organisée possible pour 1. voyager léger et 2. voyager sans stress. Oui, je ne sais pas pourquoi mais voyager a tendance à me faire stresser. J’ai toujours peur de rater un avion, de mal comprendre une information, et de me retrouver au mauvais endroit. Chose étrange, ça ne m’est encore jamais arrivé. Le bon côté des choses, c’est que j’ai développé certains automatismes quand je voyage – automatismes que j’avais envie de partager avec vous aujourd’hui.

Bien évidemment, je ne suis sûrement pas la meilleure en ce qui concerne l’organisation de mini-voyages, mais quand même, ça peut toujours servir. Du coup, je profite de mon séjour à Oslo pour vous délivrer mes astuces.

Les indispensables

Dans mon sac-à-main, que je garde toujours avec moi, je glisse mon passeport et mes titres de transport (billets d’avion, de train, carte de réduction, etc.), qui sont les deux essentiels pour pouvoir voyager. Je sais, imprimer ses billets n’est pas super écolo, mais passer à l’électronique est quelque chose que je ne suis mentalement pas prête à faire, du moins pour voyager. Je trouve ça plus rassurant d’avoir des billets concrets (et en plus, si jamais l’application de marche pas et que vous devez imprimer vos billets à l’aéroport, c’est payant). Comme je pars en Europe, j’emmène aussi ma Carte d’Assurance Maladie Européenne. Elle est gratuite, mais peut mettre quelques semaines à arriver – attention à en faire la demande en avance. En France, cette carte est valable deux ans (contre cinq pour la version anglaise :D).

Voyager léger et sans stress

J’emmène toujours avec moi un petit carnet customisé où je note les informations qui me semblent utiles : des infos concernant mes vols ou trains (heures, numéros, quais…), les adresses de logement, des numéros de téléphone, etc. On n’est jamais à l’abri d’une panne de batterie. Pour ce long weekend à Oslo, j’ai pris soin de noter quelques phrases en norvégien qui pourraient m’être utile également. Ce carnet me sert aussi à noter mes anecdotes de voyage. Comme la Norvège ne fait pas partie de la zone euro, j’ai pris soin d’aller échanger quelques livres sterling en couronnes norvégiennes, histoire de prévoir le coup si jamais certains trucs sont impayables par carte.

Mais ce n’est pas tout. Dans mon sac-à-main, j’ai également de quoi passer le temps à l’aéroport : mon Kindle adoré et mon iPod (je ne suis pas très sociable dans les aéroports ahah). Parfois, mais c’est rare, je prends aussi ma tablette. Cependant, pour un weekend de quatre jours, j’ai vraiment pas envie de m’encombrer.

Et dernière chose, j’embarque aussi une petite pochette qui contient plein de trucs de filles, avec entre autres, des mouchoirs, un baume à lèvre, une crème pour les mains, quelques cachets contre la migraine et des petites lingettes pour nettoyer mes lunettes. Toutefois, attention à mettre le baume et la crème avec les liquides (voir la suite de l’article).

Le bagage

  • Choisir son bagage

C’est une étape importante, puisque le sac vous accompagne tout au long de votre séjour. Certains préfèrent prendre une valise, mais je trouve les sacs-à-dos bien plus pratiques. Quand je trimbale une valise, j’ai l’impression d’avoir un poids mort accroché au bout du bras, tandis qu’il est aisé d’oublier qu’on a un sac sur le dos (s’il est suffisamment léger, cela va sans dire). Pour ma part, j’ai opté l’an dernier pour un modèle trouvé à Décathlon : un Queshua Forclaz 40L, que j’avais payé une vingtaine d’euros. Je l’avais choisi en fonction de son poids et de sa taille : il est idéal pour servir de bagage cabine en avion. Ce sac me suit partout depuis, et je le trouve très confortable pour de courts séjours. Je ne suis pas sûre qu’il soit adapté pour des séjours de plusieurs semaines par contre, à vérifier.

Voyager léger et sans stress

Quechua, Forclaz 50L | Quechua, Forclaz 40L | Quechua, Forclaz 40L

  • La trousse de toilette

C’est en général la première chose que je fais et mon idée, c’est qu’elle soit la plus petite possible. Pour ceux qui ne le savent pas, en ce qui concerne les liquides dans les bagages cabine, la réglementation est assez pointue : chaque contenant doit faire 100mL ou moins, et tous les contenants doivent loger dans un sac plastique à usage unique de 20x20cm.

Voyager léger et sans stress

Personnellement, j’ai acquis une trousse de toilette transparente, idéale pour contenir mes produits. Elle est un peu plus petite que les dimensions autorisées, mais la matière et la forme me permettent de prendre plus de choses. J’ai également acheté de petits flacons vides, que je remplis de mes cosmétiques préférés, histoire de ne pas me ruiner en achetant les versions spéciales « voyage », qui coûtent un bras (voire deux) quand on regarde le prix au litre. Je profite aussi de l’occasion pour utiliser les échantillons que j’ai. Cette fois-ci, j’ai remplacé mon dentifrice liquide par des pastilles solides de chez Lush : ça prend moins de place, et c’est efficace. Côté maquillage, on va faire léger, car je n’aime pas tellement me maquiller en vacances ! Un peu d’anticernes, de mascara et de crayon à sourcil et le tour est joué.

Voyager léger et sans stress

Trousse transparente voyage, Muji | Flacon en pompe 50mL, Muji

Flacon à clip 18mL, Muji | Pot à crème 10mL, Muji

  • Les vêtements

Pour cette partie, tout dépend de l’endroit où je me rends. Il fait froid en mars à Oslo, et j’ai décidé d’adopter la fameuse technique des couches à superposer. Entre les collants, les débardeurs, les sous-pulls et les pulls, j’ai essayé de prendre le strict minimum. En ce qui concerne le rangement dans le sac, j’utilise un système de housses de rangement (disponibles ici). Comme j’en ai un tas, je tris les vêtements : une pochette pour les sous-vêtements, une autre pour les hauts, etc. Déjà, c’est plus facile à ranger dans le sac, et on évite que tout finisse froissé. En plus de ça, ça évite de devoir tout sortir pour trouver le truc dont on a besoin.

  • Les câbles

Nouvelles technologies obligent, je ne pars jamais sans mon chargeur de téléphone. L’avantage des chargeurs universels, c’est qu’on a plus besoin d’en emmener vingt. En l’occurrence, j’en emmène deux, car entre le téléphone portable, le Kindle et l’appareil photo, on est vite à court de chargeur. J’emmène également une batterie nomade, qui est super pratique en cas de panne. J’ai déniché sur Amazon un système d’attaches, qui permettent de maintenir les câbles ranger bien comme il faut (celles-ci même). j’avoue en être très contente, puisqu’elles m’évitent de me retrouver avec des mètres de câbles emmêlés. Je glisse tout ça dans une énième petite pochette, pour éviter les nœuds et les pertes au fond du sac. Avant le départ, je veille toujours à ce que tous mes appareils soient chargés au maximum pour éviter les mauvaises surprises.

Voyager léger et sans stress

  • Ranger

Une seule solution : jouer à Tetris ! L’utilisation de pochettes me permet de tout bien ranger (ai-je déjà mentionné être légèrement maniaque quand il s’agit d’organisation ?), et en un temps record. Je glisse toujours un tote bag au fond du sac au cas où mon sac-à-main ne serait plus assez grand au retour, ainsi qu’un sac pour mettre le linge sale. Je termine toujours par la trousse de toilette, que je dois sortir quand je passe la sécurité à l’aéroport, ainsi que mon appareil photo, histoire de les avoir à portée de main.

Voilà donc mes petites astuces pour voyager de la manière la plus sereine et la plus légère qu’il soit.

Et vous, des astuces à partager ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

10 Commentaires

  • Reply Irelandissocheek

    Les pochettes c’est super comme astuce pour ranger les vêtements!!! Je ne comprends pas comment je n’ai pas pu y penser avant moi la dingue aux pochettes!!
    Quant aux billets, idem, impossible pour moi de passer à la version électronique. Je me dis toujours « et si je capte pas/plus de batterie/ téléphone perdu »… Ca me rassure de l’avoir en version old school!

    22 mars 2016 at 21:28
    • Reply Ophélie G.

      Je suis tellement fan des pochettes, que j’en ai une jolie collection ! C’est franchement super pratique (je déteste que mes affaires soient en bordel) ! Ravie de voir que tu partages le même avis que moi en ce qui concerne les billets électroniques. 😉 xx

      23 mars 2016 at 14:52
  • Reply Tiphaine

    Sympa tes petites astuces ! J’en utilise déjà quelques unes, dont l’utilisation de nombreuses pochettes. C’est tellement pratique !

    23 mars 2016 at 13:29
    • Reply Ophélie G.

      Muji a plein de jolies pochettes spéciales pour faire ses bagages, je suis trop fan ! xx

      23 mars 2016 at 14:54
  • Reply Frenchie au Canada

    Ca m’est deja arrive de me perdre / de debarque du train – bateau au mauvais endroit et c’est vrai que c’est stressant! J’ai beau m’organiser je suis la specialiste de la perdition en voyage. Finalement ca c’est toujours bien termine ouf

    23 mars 2016 at 15:20
    • Reply Ophélie G.

      Le seul vrai problème qui m’est arrivé remonte à 2010 : premier voyage entre copines à Édimbourg. On a passé quatre jours déconnectées de la France et ô surprise ! Notre vol retour avait été annulé à cause d’une énième grève française. Résultat, on avait volé d’Édimbourg à Bruxelles, pris un premier bus pour Paris-Beauvais, un second pour Paris, du métro et un train pour arriver à Poitiers. Par miracle, on avait réussi à éviter tous les contrôles, donc ça nous avait seulement coûté un ticket de métro, mais les boules quoi. On était arrivées en France dix heures plus tard, exténuées ahah. Aujourd’hui, on en rigole, mais sur le coup.. xx

      24 mars 2016 at 10:09
  • Reply Bulle remoise

    Top ces petites astuces! J’ai presque le même sac à dos acquis aussi chez Decath, que j’ai inauguré pour mon séjour à Rome.
    Mon truc pour ranger mes vêtements c’est la technique du « roulage » : comme ça ils ne se froissent pas et ça fait gagner un peu de place.

    25 mars 2016 at 07:38
    • Reply Ophélie G.

      Les sacs de Décath, c’est LA VIE ! 😀 Niveau rapport qualité/prix, rien à dire ! Je ne l’ai pas précisé, mais je roule mes vêtements avant de les glisser dans les pochettes, ça me permet d’en mettre beaucoup plus ! xx

      25 mars 2016 at 11:54
  • Reply Anaïs

    J’adore ces petites astuces! Notamment celle de mettre les produits de beauté dans des flacon mini, je n’y aurai même pas pensé! 🙂
    Merci :D!

    3 avril 2016 at 22:07
    • Reply Ophélie G.

      Sérieux 😮 ? Je pensais pourtant que c’était un truc assez répandu 😉

      4 avril 2016 at 16:36

    Laisser un commentaire