Follow:
France

L’abbaye de Nouaillé-Maupertuis

L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis

Location: Nouaillé-Maupertuis, Vienne

Les vestiges du Moyen-Âge sont ceux que j’ai toujours préférés. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours trouvé un intérêt sans faille à cette époque si lointaine. Si lointaine, mais qui a tellement à offrir aux curieux dans mon genre. Que ce soit en France ou au Royaume-Uni, j’ai toujours apprécié en découvrir les saveurs passées. L’abbaye de Nouaillé-Maupertuis, dans la Vienne, est l’un de ces lieux où règne une atmosphère toute particulière, propice à remonter dans le temps.

L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis

Une atmosphère propice aux divagations

Ce jour-là, cette atmosphère semble être encore plus spéciale qu’à l’accoutumée. Il fait frais, presque froid, et le brouillard ne semble pas décidé à se lever. La brume pare les vieux édifices de l’abbaye d’une aura étrange, presque irréelle.

Les pierres sont assombries par le passage du temps, les rues sont désertes et fantomatiques. Suis-je la seule à trouver tout ça d’une beauté sereine ?

L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis

L’Abbaye au fil du temps

Au Moyen-Âge

Une fois la voiture garée, on l’oublie le temps de se promener au cœur de l’histoire. La gigantesque église romane se dresse devant nous, majestueuse et différente de celles déjà vues. Elle garde en effet la trace physique des transformations qui ont vu le jour au fil des siècles. Transformations qui font toute sa particularité, mais aussi sa beauté.

Dès le VIIe siècle, des religieux de Poitiers délaissent cette dernière en quête d’un endroit plus tranquille, plus propice à l’ordre religieux. Ils s’installent à une vingtaine de kilomètres, près d’un cours d’eau et adoptent une vie en communauté deux siècles plus tard. Dès le début du IXe siècle, ils adoptent la règle de Saint Benoit et leur communauté devient bénédictine. La première église date de Nouaillé-Maupertuis de cette époque.

Elle tient son nom de Saint-Junien, dont la dépouille repose au fin fond de la crypte.

Au milieu du Moyen-Âge, l’abbaye connaît son heure de gloire et, riche et puissante, se voit peu à peu transformée. D’abord charpentée, la nef se voute de pierre au XIIe siècle – un matériel bien plus robuste à l’épreuve du temps que le bois, susceptible de s’embraser. La façade est refaite quelques décennies plus tard, pour s’accorder avec les mœurs de l’époque. Ces modifications stylistiques, l’abbaye en garde de nombreuses marques. Sur les façades extérieures, on voit bien les remaniements, les surélévations, les additions successives, marquées par la pierre. Celle-ci est tantôt claire, tantôt plus foncée.

L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis

La Renaissance

Lors de la Renaissance, l’abbaye connaît d’autres modifications. C’est au XVe siècle, sous l’évêque Raoul le Fou, que sont construits plusieurs annexes, dont un logis abbatial qui fait aujourd’hui office de mairie. Avec sa tourelle, ses fenêtres carrelées comme à l’époque, on dirait que rien n’a changé.

Au XVIe siècle, un incendie, conséquence fâcheuse des guerres de religion, détruit une partie des bâtiments, notamment les dortoirs et le cloître. L’argent manquant à l’appel, les bâtiments endommagés prennent du temps avant d’être restaurés. Les travaux ne commencent en effet qu’au milieu du XVIIe siècle, plus de quatre-vingt ans après l’incendie.

De nos jours, l’abbaye n’est plus qu’une église de paroisse (et ce, depuis la Révolution).

L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis abbaye-nouaille-maupertuis-12 L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis

A l’extérieur de l’abbaye

Il faut attendre le XIVe siècle pour que l’abbaye s’entoure d’une enceinte fortifiée. Enceinte qui subsiste encore aujourd’hui, et sur laquelle on peut se promener. Entre les remparts et les douves, l’église est bien protégée des attaques.

Deux tours se dressent encore fièrement : elles encadrent le pont qui permet de traverser le Miosson, ce petit cours d’eau qui fit rêver les moines urbains du VIIe siècle. Et qui font tout autant rêver le visiteur moderne, surtout lorsque la brume se dessine en lambeaux à la surface.

L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis

Et aujourd’hui ?

Il est particulièrement intéressant de se balader dans la ville de Nouaillé-Maupertuis au début du mois de juin. Une association locale, nommée Nouaillé 1356, organise de nombreuses manifestations dites médiévales : journée à thème, repas médiéval, soirées animées… Un bon moyen de découvrir l’Histoire de cette région de manière ludique.

abbaye-nouaille-maupertuis-28 L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis L'abbaye de Nouaillé-Maupertuis

La balade vous a plu ? 🙂

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

6 Commentaires

  • Reply LadyMilonguera

    Tout comme toi, la période médiévale me fascine quant il s’agit de découvrir le patrimoine… Et cette abbaye est tout à fait le genre de site que j’aime découvrir…

    23 septembre 2016 at 10:32
    • Reply Ophélie G.

      Je te la conseille vivement alors ! xx

      24 septembre 2016 at 09:56
  • Reply Tiphaine

    JE ne connaissais pas du tout cette abbaye ! Mais c’est qu’hormis celle de Fontevraud (visitée quand j’étais petite), je n’en connais pas beaucoup en France. Merci de la découverte 😉

    23 septembre 2016 at 22:16
    • Reply Ophélie G.

      J’ai également visité Fontevraud quand j’étais plus jeune, mais je ne me souviens que du jardin aux plantes médicinales.. Il faudrait que j’y retourne ! xx

      24 septembre 2016 at 09:59
  • Reply Anaïs

    J’aime vraiment beaucoup, c’est super beau! J’irai bien m’y balader à l’occasion pour découvrir avec mes petits yeux :)!

    27 septembre 2016 at 16:46
    • Reply Ophélie G.

      Viens donc découvrir ma région, elle est super chouette ! 😀 xx

      30 septembre 2016 at 18:47

    Laisser un commentaire